Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

20 décembre 2014

Reçu par mail, visiite commentée de Niort en février

Bonjour, 
Voici la programmation des visites commentées pour le mois de février à NIORT :
Samedi 21 février de 16h à 18h :
Découverte en famille de l'église Notre-Dame, monument historique : l'imposant monument historique protège des trésors de verre colorés, de dentelles de pierre et de notes de musique. Tant de délicatesse à découvrir suivi de l'enchantement du son des orgues avec le professeur d'orgues, de clavecin et de piano au CRD. 

 

Au musée Bernard d'Agesci, découverte en famille : 

Dimanche 22 février de 15h à 16h :

dernière journée de l'exposition sur la tapisserie du XVIIe siècle au XXe siècle. 

Découverte de l'exposition hautes en couleurs et croquis pour tous ! apportez feuilles et crayons de couleurs.

Samedi 7 mars de 15h à 16h : thème à déterminer. 

 

Mercredis 25 février et 4 mars de 16h à 17h : 

LA LEGENDE DU DRAGON DE NIORT RACONTÉE AUX ENFANTS

En partant du fleuve, les enfants de 4 ans à 12 ans sont invités à suivre les traces du monstre aquatique. Ils découvriront sa sculpture, écouteront sa légende et enfin le croqueront !

 

Les enfants sont invités à apporter une feuille et un crayon pour l'atelier croquis en fin de visite.

 

Samedi 28 février de 20h à 21h30 :

BALADE AUX FLAMBEAUX 

Dans une fraîche ambiance, vous découvrirez notre patrimoine industriel qui a fait les heures de gloire de l'activité de la ville, ainsi que les ouvrages d'art hydrauliques.

 

Dimanche 1er mars de 15h à 16h : 

VISITE SURPRISE en famille !

 

Chaque mois vous découvrirez une  visite commentée inédite. 

Celle de ce mois-ci se fera le nez en l'air ! Elle concerne le travail du métal en finesse et imagination. 

ET TOUS LES MOIS, en famille :

TOUS LES JEUDIS DE 18H30 À 19H30 (excepté le 19 février)

BALADES ESTIVALES DANS LE COEUR HISTORIQUE DE LA VILLE

Ma visite commentée vous emmène à la découverte de différents lieux du coeur historique de la ville comme : 

"de la Sèvre à la Brèche", "la Brèche à sa place", "le quartier de la place du Temple", "le quartier administratif", "le moulin du roc", "les immeubles Inscrits Monuments Historiques sur la colline Saint André"......

Thrégstation à 18h dans un lieu paradisiaque : 4€/pers. 

 

TOUS LES DIMANCHES DE 10h à 11h :

MATINALES

Autour des 3 halles marchandes de Niort

En allant faire votre marché, découvrez l'histoire des 3 halles marchandes de la ville. Ambiance et parfums garantis ! Dégustation en fin de visite : 2€/pers.

 

JE VOUS REMERCIE POUR LE RELAIS DE MES PROGRAMMATIONS 

Bien cordialement,


Agnès DUPONT BRILLATZ

TEL : 0549 796 730
         0677 028 889

LOOK : je-regarde.fr

 

Voici les tarifs des visites commentées :
Visites en familles : 
6€/pers. gratuit pour les moins de 12 ans
Visites spéciales pour les enfants : 6€/enfant
visite aux flambeaux : 10€/pers. gratuit pour les moins de  12ans

Posté par vanuatu à 09:28 - Edifices à découvrir - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 décembre 2014

le Mithraeum d'Ostie près de Rome par Jean-Claude Moulon

Cet article de Jean-Claude Moulon commente le culte de Mithra au sein de la société romaine à partir d'un monument, le Mithraeum d'Ostie, près de Rome en Italie.

 

IMG_0078

(Cliché : Leila Haddad-Pozzi)

Télécharger l'article : Article_Mithra_2014

Les photographies réalisées par Leila Haddad-Pozzi montrent la statue de Mithra dans ce Mithraeum des Thermes à Ostie ou plutôt la copie d'un original, qui remonte à l'époque de l'empereur Adrien, signé par le sculpteur grec Kriton et  exposé aujourd'hui au Musée d'Ostie.

Posté par vanuatu à 09:17 - Publications - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

17 décembre 2014

Assemblée générale de la Société préhistorique française 2015

Bonjour,


L’Assemblée générale de la Société préhistorique française se tiendra

 

- le samedi 24 janvier 2015 à 10 h

 

à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris (Mo Bourse ou Palais-Royal), salle Jullian.

 

Elle sera associée à une journée de communications (Voir le programme détaillé joint) :

 

- 10 h 00 – Grégory Bayle, Stéphane Péan, Frédéric Blaser, Lætitia Demay et Patrice Wuscher, L’accumulation d’ossements de mammouths à Changis-sur-Marne (Seine-et-Marne) : premiers résultats

- 10 h 45 – Nicolas Cayol, L’enceinte néolithique moyen II de Passel (Oise)

- 11 h 30 – ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA SOCIÉTÉ PRÉHISTORIQUE FRANÇAISE

 

- 12 h 30 – Buffet

 

- 14 h 00 – Barbara Armbruster, Les ors protohistoriques en France

 

Nous serions ravis de vous compter parmi nous.

Bien cordialement

Le Secrétariat de la SPF.

PJ :

Affiche AG2015 Affiche_AG_2

Programme AG2015 SPF_AG_2015

 

___________________________________________
Merci de toujours mettre un titre dans l'objet !

 

Adresse de correspondance et de gestion :
Société préhistorique française
Maison de l’archéologie et de l’ethnologie
Pôle éditorial - Boite 41
21 allée de l’Université
92023 Nanterre cedex
Tel/ fax : 01 46 69 24 44
E-mail :
spf@prehistoire.org
Site web : www.prehistoire.org
Adresse du siège social :
Société préhistorique française (SPF)
22 rue Saint Ambroise - 75011 Paris
N°siret : 784 242 521 000 28

 

 

Posté par vanuatu à 09:00 - Nos amis - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 décembre 2014

La Première Guerre Mondiale et les habitants de Sainte-Verge

DSCF3154[2]

Dans cet article, l'auteur M. Jean-Claude Moulon met en perspective les données historiques de la Première Guerre Mondiale avec celles issues des archives municipales de la commune de Saint-Verge dans les Deux-Sèvres.

Ce travail de dépouillement documentaire a notamment permis d'identifier des soldats non inscrits sur le monument aux morts communal.

Texte à télécharger sur ce lien : Jean_Claude_Moulon

Posté par vanuatu à 19:20 - Recherches - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 décembre 2014

Avis de publication

Chers collègues,
Sandrine Boularot nous fait part de la sortie de l’ouvrage Signa et tituli 2, "Corpora et Scholae : Lieux, pratiques et commémoration de la vie associative en Gaule méridionale et dans les régions voisines" au Bulletin de École Antique de Nîmes, 31,2014.

Couverture_Page_1


Vous trouverez à l'intérieur de cet ouvrage les articles suivants : Bulletin_N_31_N_mes_intro

- Sandrine AGUSTA-BOULAROT et Emmanuelle ROSSO. Introduction
- Michel CHRISTOL et Nicolas TRAN. Tituli et signa collegiorum en Gaule méridionale et ailleurs. Réflexions sur le décor des sièges de collèges à partir du cas arlésien
- Lindsey VANDEVOORDE. Making the difference. Social Positioning of Augustales in Nîmes and Narbonne
- Dominique DARDE et Michel CHRISTOL. Réflexions sur le site des AGF à Nîmes : archéologie, décor, inscriptions.
- Jean-Luc Fiches (†) avec la collaboration de Verónica Martinez. Scholae de Lattara : apports de l’épigraphie et de l’archéologie
- Cécile CARRIER et Emmanuelle ROSSO. La destination de la « maison du buste en argent » (Vaison-la-Romaine)
- Marie-Thérèse RAEPSAET-CHARLIER. L’urna cum sortibus de Bourbonne dans le contexte des pratiques religieuses des collegia en Germanie supérieure.
- Alexandra DARDENAY. Les décors pariétaux des édifices collégiaux en Gaule. Quelques éléments de réflexion.

Cordialement,
CS

 

Posté par vanuatu à 09:00 - Publications - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


14 décembre 2014

VIE DE LA SOCIÉTÉ PRÉHISTORIQUE FRANÇAISE

Lettre mensuelle d'information de la Société préhistorique française.
Décembre 2014 - Les infos

 

Les prochaines rencontres

Assemblée générale de la Société préhistorique française

Elle aura lieu le samedi 24 janvier 2015 à Paris (INHA - salle Camille Jullian - 2 rue Vivienne) et sera associée à une journée de communications

Les séances

A Paris, les 18 et 19 mars une séance sera consacrée aux " Nouvelles données sur les débuts du Néolithique à Chypre" et  en mai 2015 se déroulera à Namur, une séance à l’étranger co-organisée par l’Université de Namur (LIATEC) et Trajectoires - Université Paris 1 (UMR 8215) "Matières à penser : sélection et traitement des matières premières dans les productions potières du Néolithique ancien"

Le congrès

Le 28ème Congrès préhistorique de France "Préhistoire de l'Europe du nord-ouest : mobilité, climats et entités culturelles"est prévu à Amiens en juin 2016.


Enfin, le colloque "Habitations et Habitat du Néolithique à l’âge du Bronze en France et ses marges - Deuxièmes Rencontres Nord-Sud de Préhistoire Récente" (Dijon - novembre 2015) sera réalisé sous le parrainage de la Société Préhistorique Française et en partenariat avec l’Université de Bourgogne, l’UMR 6298 ArTeHiS, le Service Régional de l’Archéologie de Bourgogne, le Ministère de la Culture et l’INRAP.

Les dernières parutions

Le n° 4 du Bulletin de la Société préhistorique française sera très prochainement distribué.
 

Vient de paraître

Billard C., Bostyn F., Hamon C., Meunier K., 2014, L’habitat du Néolithique ancien de Colombelles « Le Lazzaro » (Calvados), Paris, Société préhistorique française, 408 p. (Mémoire ; 58)

 
Internéo 10 : actes de la journée d’information du 22 novembre 2014, 2014, Paris, Société préhistorique française.

Et toujours

Julien M., Karlin C. (Dir.), 2014, Un automne à Pincevent : Le campement magdalénien du niveau IV20, Paris, Société préhistorique française, 639 p. (Mémoire ; 57). [consulté le 2014.09.22]

Ballinger M., Bignon-Lau O., Bodu P., Debout G., Dumarçay G., Hardy M., Julien M., Karlin C., Malgarini R., Orliac M., Peschaux C., Soulier P., Valentin B., 2014, Pincevent (1964-2014) : 50 années de recherches sur la vie des Magdaléniens, Paris, Société préhistorique française, 1 livret + 1 dvd.

Blouet V., Klag T., Petitdidier M.-P., Thomashausen L., 2013, Le Néolithique ancien en Lorraine. volume I : étude typochronologique de la céramique ; volume II : inventaire des sites et planches céramique, Paris, Société préhistorique française, + 1 dvd (Mémoire ; 55)

 

 

NOUVELLES ANNONCES

Congrès, colloques, réunions

Le bois et ses usages depuis la Préhistoire
Nice : CEPAM
Jeudi 11 décembre 2014 - 9h30 à 15h00

9th Experimental Archaeology Conference
Dublin : University College
16-18 janvier 2015

Journée annuelle d'actualités de l'APRAB 2015
Saint-Germain-en-Laye : Musée d’Archéologie Nationale
samedi 7 mars 2015

Ethnologie, préhistoire et esthétique
Paris : Centre allemand d’histoire de l’art
12 & 13 mars 2015

Socio-Environmental Dynamics over the Last 12,000 Years: The Creation of Landscapes IV
Kiel University
du 24 au 27 mars 2015

Experimental approaches to the Palaeolithic and Mesolithic
Reading : University - Department of Archaeology & Lithic Studies Society
samedi 28 mars 2015
Date limite d'inscription : 31 janvier 2015

« Callaïs » La parure en callaïs (variscite, turquoise) du Néolithique européen : nature – origine - exploitation - circulation - utilisation
Carnac
1er et 2 avril 2015

Digital applications and quantitative methods in the study of prehistoric art
Sienne
30 mars-3 avril 2015

Transitions historiques : rythmes, crises, héritages
Nanterre
10-11-12 juin 2015
Date limite pour les propositions de communication : 15 janvier 2015

Le territoire de l'archéologie, l'archéologie des territoires : 8èmes rencontres nationales de l'ANACT
Metz
25 et 26 juin 2015

Table-ronde en hommage à Guy Célérier : « Préhistoire du Périgord : les sociétés de la transition du Paléolithique final au début du Mésolithique »
Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil
du 23 au 26 juin 2015

 

Cours, enseignement, formation

Quinta Edizione della Scuola di Paleoantropologia di Perugia
Pérouse
23-28 février 2015

 

Emplois, bourses, prix, stages

Le laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes recrute (en mobilité interne) un Ingénieur de recherche en archéologie
Lattes

Aide à la mobilité pour doctorant et post-doctorant de l'Institut français d’Afrique du Sud
Johannesburg
Les réponses seront communiquées aux candidats au cours du premier trimestre 2015
Date limite de candidature : 12 décembre 2014

INRAP : Postes à pourvoir

Archéologue (attaché de conservation du patrimoine)
Moulins (Allier)
à partir du 1er avril 2014
Date limite de candidature : 18/12/2014

La campagne de recrutement de chercheurs CNRS débute le 1er décembre 2014
Date limite : 6 janvier 2015

Appel à candidatures du Centre de recherche français à Jérusalem
Jérusalem
à compter du 1er octobre 2015
Date limite du dépôt des candidatures : 15 janvier 2015

Post-Doc "Nouveaux outils statistiques pour la datation OSL"
Rennes
12 mois à partir du 1er juillet 2015
Date limite de candidature : 31 mai 2015

Agence universitaire de la Francophonie - Soutien à manifestations scientifiques
Promouvoir la production et la diffusion scientifiques en langue française
Date limite : 30 janvier 2015

 

Expositions & animations

Bronziers au bord du lac : Trésors cachés du Laténium
Treignes : Musée du Malgré-Tout
du 30 novembre 2014 au 19 avril 2014

Jean Arnal et le Néolithique en Languedoc
Lattes : Musée Henri Prades
27 septembre 2014 - 17 août 2015

Néandertal l'Européen
Nemours : Musée de Préhistoire d'Île-de-France
Vernissage le samedi 15 novembre 2014 Exposition du 15 novembre 2014 au 15 novembre 2015

Site web

The Archaeology Data Service

 

Soutenances

Analyse fonctionnelle des industries lithiques taillées de la fin du Néolithique en Provence (3500-2500 av. J.-C.) / par Sabine Negroni
Aix-en-Provence
lundi 8 décembre 2014 à 14h00

Perspectives pour le Néolithique final / Luc Jallot
Montpellier
mardi 9 Décembre 2014 - 14 heures

Mobilité des préhumains et des humains. Du passé à l’actuel, du terrain à l’exploration fonctionnelle / par Gilles Berillon
Pessac
mercredi 10 décembre 2014 à 14 heures

Étude paléontologique des Bovinae et des Equidae de la grotte moustérienne du Portel-Ouest (Ariège, France). Cadres biostratigraphique, biochronologique et paléoenvironnemental / par Régis Vezian
Perpignan
mercredi 10 décembre 2014 à 14 heures 30

Pré-histoires africaines d’hommes et d’animaux / Joséphine Lesur
Montpellier
jeudi 11 décembre 2014 à 10h30

Entre plaine et montagne : techniques et cultures du Badegoulien du Massif central, de l’Allier au Velay / par Audrey Lafarge
Montpellier : Université Paul Valéry - site de Saint Charles - salle des Colloques 2.
mercredi 17 décembre à 15 heures

L'art rupestre de la phase des cavaliers au Maroc: les sites de Foum Chenna (Vallée du Draa) et du Jebel Rat (Haut Atlas) : Analyse iconographique, thématique et proposition de chronologie / Alessandra Bravin
Aix-en-Provence : MMSH (Salle 101)
vendredi 19 Décembre 2014 à 14h00

Les matériaux organiques du patrimoine culturel : identification, compréhension de processus d'altération et propositions de procédés de préservation / Agnès Lattuati-Derieux
Paris : amphithéâtre de la Grande Galerie de l’Evolution du MNHN (36 rue Geoffroy-Saint-Hilaire, 75005)
lundi 19 janvier 2015 à 14h00

 

 

 

 

PROCHAINEMENT (RAPPELS)

Congrès, colloques, réunions

 

(Voir aussi le calendrier des manifestations)
 

Middle Palaeolithic In The Desert
Université de Bordeaux
11 et 12 décembre 2014

International Conference on Virtual Systems and Multimedia "Image & Archive"
Hong Kong
9-12 décembre 2014

L’homme-animal dans les arts visuels : Deuxième rencontre TransImage
Paris / Nanterre
9-10 décembre 2014

Reproduction has a history: approaches to the origin of the regulation of reproduction
Barcelone
10-12 décembre 2014

Séminaire 2014-2015 "Archéologie et histoire de l'Afrique" : Diversité et coexistence des systèmes sociaux, techniques et économiques
Université de Toulouse : Maison de la Recherche
du 26 novembre 2014 au 17 décembre 2014

 

Emplois, bourses, prix (date limite)

Contrats doctoraux avec mobilité internationale 2015
Date limite de candidature : 17 décembre 2014

Une bourse à projet de 7000 Euros offerte à un jeune de la région méditerranéenne
Date limite de dépôt des candidatures : 31 décembre 2014

 

 

Expositions & animations (fin)

Archéologie. Trésors du Musée national suisse
Zurich : Musée national suisse
du 21 juin 2013 au 21 décembre 2014

L'âge d'or de la taille du silex
Tautavel : Musée de Préhistoire
du 18 octobre 2014 au 4 janvier 2015

Les idées reçues en Préhistoire
Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco
Exposition prolongée jusqu'au 9 janvier 2015

Si vous souhaitez suivre les infos en continu, abonnez-vous au fil d'actualité
http://www.prehistoire.org/rss_actu_515.xml

Posté par vanuatu à 09:33 - Nos amis - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2014

LES SOUTERRAINS DU PAYS DE POUZAUGES

Agenda Vendredi 19 décembre 2014



LES SOUTERRAINS DU PAYS DE POUZAUGES
Dans le cadre du Campus du Bocage...

Jean-Marc Begaud et Jacques Sarrazin, deux passionnés locaux amateurs d'archéologie, nous livrent leur connaissance sur les souterrains du canton de Pouzauges.

Dans ce canton où le sous-sol s'avère être un véritable "gruyère" ayant servi de refuge à la population locale pendant plusieurs siècles, 28 cavités souterraines ont été recensées, explorées et étudiées. L'expérience et la connaissance accumulée à travers l'exploration de ces cavités d'origine anthropique permettent aujourd'hui d'identifier et de définir l'usage et la nature de ces diverses structures…

Après la publication d'un ouvrage, Jean-Marc et Jacques vous proposent de découvrir ces mystérieux souterrains qui se cachent sous nos pieds… et qui témoignent de toute une partie de l'histoire de nos ancêtres.

Pratique
Lieu : Maison de la Vie Rurale
Horaires : 20h30
Gratuit. Ouvert à tous.

 

Source de l'information et photographie : http://www.cpie-sevre-bocage.com/agenda.php?it=340&t=LES+SOUTERRAINS+DU+PAYS+DE+POUZAUGES

Commande de l'ouvrage par correspondance :   Bon_de_commande_souterrain

Possibilité d'accélérer les délais commande par mail avec règlement par virement nous demander:          adane@laposte.net         

Posté par vanuatu à 00:32 - Publications - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 décembre 2014

Avis de stage

Bonjour à tous,

Si vous avez plus de 18 ans, ce message vous est adressé,
Nous recherchons des bénévoles pour nous aider dans le tri des refus de tamis de l'amas coquillier préhistorique de Beg-er-Vil.
Celui-ci se déroulera à Rennes des 9 au 20 février 2015.

*Description du stage*

Le stage post-fouille de Beg-er-Vil a pour but de traiter le mobilier archéologique mis au jour au cours des campagnes de sondage 2013 et 2014.

Ce stage vous offrira une initiation aux phases de traitement du mobilier archéologique :

- Tri des refus de tamis

- Reconnaissance des classes animales présentes (mammifères, poissons,
oiseaux, crustacés, coquillages, batraciens...)

- Initiation à l’archéozoologie des invertébrés marins (identification,
quantification, taphonomie, biométrie)

- Un exposé scientifique quotidien vous sera proposé par les personnes
impliquées dans la fouille


*Le site de Beg-er-Vil à Quiberon*

La fouille de ce site de référence pour la fin du Mésolithique dans l’Ouest de la France est liée à sa mise en péril par l’érosion marine et anthropique. L’épais niveau archéologique a livré une quantité très importante de vestiges (ossements de mammifères, restes de crabes, de poissons, d’oiseaux, coquilles marines, silex taillés, parures,…) dans des conditions stratigraphiques exceptionnelles. L’intégralité de l’épaisseur dépotoir coquillier archéologique a été fouillée. Elle comprend, niveau de pierres brûlées associées à des coquilles d’huîtres, des fosses et des foyers.

*Renseignements pratiques*

Age minimum : 18 ans
Vaccination antitétanique à jour
Présence de deux semaines souhaitée
Lieu du stage : Labo Archéosciences, Campus Beaulieu de l’Université de Rennes1
Les repas du midi sont pris en charge
Les repas du soir et l’hébergement sont à la charge du participant
Responsables :
Catherine Dupont & Grégor Marchand, CNRS, CReAAH, Univ. Rennes 1, UMR 6566

*Eléments à nous communiquer*
Un court CV
Vos motivations
Nom :
Prénom :
Adresse :
Tél.
e-mail :
Situation actuelle


Merci de placarder l'annonce jointe dans les lieux de passage et de faire suivre aux personnes susceptibles d'être intéressées.

L'annonce et les archives des précédents stages sont visibles ici
<http://blogperso.univ-rennes1.fr/catherine.dupont/index.php/post/2012/07/12/Stage-post-fouille-Beg-er-Vil-du-15-au-26-octobre-2012>

Catherine Dupont
Chargée de recherche
Médaille de Bronze du CNRS 2014

UMR 6566 CNRS - CReAAH - Centre de Recherche en Archéologie Archéosciences Histoire
Campus Beaulieu - Bât 24 - 25
263 avenue du Général Leclerc - CS 74 205
35042 RENNES Cedex
France

Tél. : (33) 02 23 23 66 92
Mail : catherine.dupont@univ-rennes1.fr
Mon blog : http://blogperso.univ-rennes1.fr/catherine.dupont/
SeaPeople: http://seapeople2014.univ-rennes1.fr/
Site de l'UMR 6566: http://www.creaah.univ-rennes1.fr/
L'étude des coquillages : http://www.archeozoo.org/rubrique.php3?id_rubrique=42

Posté par vanuatu à 09:00 - Formation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

"Les templiers dans les Deux-Sèvres, ce qu'ils nous ont légué".

Le 14 décembre 2014, à la Société Historique et Archéologique du Val de Sèvre
Pascal Desbois présentera une communication sur le thème :


                              "Les templiers dans les Deux-Sèvres, ce qu'ils nous ont légué".

portait Pascal Desbois 2012


lieu:  79 Saint-Maixent l’École, place de centenaire, salle Faucher, à 14 heures 30.

Entrée gratuite.

 

 

Posté par vanuatu à 09:00 - Culture populaire - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

BOURSE D'ETUDES Institut Français d’Études Anatoliennes

Bourses Turquie Institut Koç

 Reçu par mail

Veuillez trouver ci-joint l'annonce de l'ouverture campagne de bourses 2015-2016 (doctorants-post-docs et chercheurs en résidence) de l'Institut Koç RCAC (Research Center for Anatolian Civilizations), institut voisin et partenaire de l'IFEA dans bien des domaines.

Bien cordialement,
--

Martin Godon
IFEA
Institut Français d’Études Anatoliennes
Fransız Anadolu Araştırmaları Enstitüsü
Pôle Archéologie-Archaeological Unit
Nuru Ziya Sk No:10, Beyoğlu Merkez
Istanbul - Turquie

Téléphone :+90 212 244 1717 (124)
www.ifea-istanbul.net/

Posté par vanuatu à 07:32 - Formation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2014

Décès de Louis PAPE

Le Président ainsi que les directions de l’UFR Sciences sociales et du département d’histoire ont le regret de vous faire part du décès de Monsieur Louis Pape.

Monsieur Pape était professeur honoraire de l'université Rennes 2 où il enseignait l’histoire et l’archéologie des mondes anciens depuis 1976, date de sa soutenance de thèse. Il a été membre à l’université dans diverses instances, directeur du département histoire de 1988 à 1989, directeur de l’IARH  (Institut Armoricain des Recherches Historiques), directeur du laboratoire d’archéologie Pierre Merlat (ex LAHM) de 1960 à 1997, et membre actif aux Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest de 1974 à 1996. 

Louis Pape avait cessé ses fonctions en novembre 1996.


Il avait récemment publié un ouvrage aux Presses universitaire de Rennes intitulé : François Garnier, Prisonnier de guerre, 1939-1943 (2013).

La cérémonie religieuse sera célébrée mercredi 10 décembre à 10 heures en l’église Sainte-Thérèse, suivie de l’inhumation au cimetière de Sizun (29)

Le Président et l’ensemble de la communauté universitaire s’associent à la peine de sa famille et leur présentent leurs sincères condoléances.

Posté par vanuatu à 19:58 - Nos amis - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Oppida et « civilisation des oppida » 100 ans après Joseph Déchelette

Programme du mercredi 10 décembre 2014 à partir de 9h
Université de Toulouse II - Jean Jaurès
Maison de la Recherche - Salle D31

PROGRAMME_JOURNEE_OPPIDA

Posté par vanuatu à 18:03 - Congrès et Cie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 décembre 2014

Une fabuleuse collection de voitures retrouvée dans une grange dans les Deux-Sèvres

Deux-Sèvres - Insolite
06/12/2014 05:46

Une-fabuleuse-collection-de-voitures-retrouvee-dans-une-grange-dans-les-Deux-Sevres_slider

Une inestimable collection de voitures a été découverte, dans les Deux-Sèvres, par Artcurial, une société de vente aux enchères. - (Photo Collection Baillon © Artcurial)

CollectionUnique_slider

Cette collection unique dormait sous des abris de fortune. - (Photo Collection Baillon © Artcurial)

Artcurial_slider

 

Retrouvée après cinquante ans de sommeil dans une propriété située dans le Niortais, une extraordinaire collection de voitures de grandes marques sera vendue aux enchères à Paris.

Un véritable trésor automobile qui dormait à l'abri des regards, dans le parc d'une belle maison de campagne du Niortais (1). Sous des abris de fortune, soixante belles endormies des années trente aux années soixante-dix qui sommeillaient : des Bugatti, des Hispano-Suiza, des Delahaye mais aussi des Maserati et des Ferrari, certaines rarissimes.

Cette fabuleuse collection, retrouvée en état « sortie de grange », selon le jargon des spécialistes, avait été constituée par un passionné, Roger Baillon, entrepreneur dans le transport de marchandises, avec l'ambition de sauver le patrimoine automobile et d'ouvrir un musée dans sa propriété. Un revers de fortune devait mettre fin à son rêve.

Comme un secret de famille, sa collection resta inconnue pendant des dizaines d'années, même après sa mort au début des années 2000. Le décès récent du fils du collectionneur a conduit les héritiers à contacter la maison de ventes aux enchères Artcurial.

Estimés à 16 millions d'euros au total, ces véhicules de légende, la plupart dignes d'un musée, seront dispersés le 6 février lors du salon Rétromobile, Porte de Versailles à Paris.

La Ferrari d'Alain Delon

Sous des piles de journaux, les spécialistes vont tomber sur deux des pièces maîtresses, en état de conservation : l'une des trois seules Maserati A6G Gran Sport de 1956 a été ainsi retrouvée, tout comme une Ferrari 250 California ayant appartenu un temps à Alain Delon, exhumée sous un amoncellement indescriptible de journaux et de vieux magazines.

« Ce cabriolet dessiné par Pininfarina a été construit à 52 exemplaires et perdu de vue par tous les historiens de la marque, souligne Artcurial. Cette automobile était pistée comme une chimère. » En réveillant la belle endormie, c'est le rêve inachevé de Roger Baillon qui renaît.

 (1) A la demande de la société de vente aux enchères Artcurial, nous n'avons pas précisé le lieu exact où cette collection a été découverte.

repères

Roger Baillon, l'autodidacte

Autodidacte ingénieux, Roger Baillon a construit jusqu'en 1977 des camions qu'il loue à des entreprises. Roulant en voiture de sport, il s'est fait un nom au Salon de l'auto de 1947 en exposant une automobile de prestige fabriquée de ses propres mains. Il présentera trois ans après un camion révolutionnaire, « La Micheline », première cabine avancée de l'industrie du transport. L'entreprise qu'il dirigea à Niort (jusqu'à 200 salariés) fermera ses portes en 1978.

Source de l'information et photographies : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2014/12/06/Une-fabuleuse-collection-de-voitures-retrouvee-dans-une-grange-dans-les-Deux-Sevres-2143434#

Posté par vanuatu à 15:39 - Musées et expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

NAC, une question de culture et de tolérance

Il faut sauver l’ami Cagnotte…

Il semblerait que notre monde soit de plus en plus intolérant aux modes de vivre et de penser, par trop divergents de la norme, en particulier quand ils questionnent notre rapport à l’espèce animale :

J’en veux pour preuve l’histoire de Gigi Normand, à St Pierre du Mont (dans les Landes), dont le seul tort aux yeux de son voisinage consiste à chérir et à entretenir - dans une cour privée, isolée des autres habitations - un petit cochon nain, du nom de Cagnotte, faisant partie des NAC ( nouveaux animaux de compagnie ) parmi lesquels on pourrait citer les rongeurs, lapins, furets, hamsters et différents oiseaux, y compris de basse cour.

Suite à un contentieux avec deux de ses voisins proches, Mme Normand a, en effet, signé un matin d’août 2014, dans la précipitation et sous l’effet de l’émotion due à une convocation en urgence au tribunal d’Instance, un constat d’accord, désastreux pour elle et son cochon domestique, ledit constat ayant été rédigé à l’avance par une conciliatrice de justice de Mont-de-Marsan…

Ce dernier document stipule, en effet, que Gigi ne pouvant pas respecter la distance réglementaire de 25 mètres, nécessaire entre les habitations pour l’élevage correct d’un animal comme le cochon, elle devait impérativement s’en séparer avant la fin de cette année (31 décembre 2014).


   

- Petit jardin très calme, où se promènent deux faisans, et séparé de la maison voisine par une haute haie -

.......................................................................................................................
Or, comme l’explique très bien Gigi, dans une lettre adressée au préfet des Landes, début novembre, cette réglementation mise en avant par la conciliatrice ( article 153-4 du code de l’A.R.S.* ) a été appliquée par erreur à son petit cochon domestique, qui ne saurait nullement être considéré comme un cochon d’élevage.

Elle se retrouve pourtant, désormais,sous la menace directe et imminente d’une intervention des représentants de la loi à son domicile (sans doute accompagnés d’employés du Service Vétérinaire de la ville), pour lui retirer de FORCE Cagnotte, probablement aux alentours du 2janvier prochain.

Que faire ?

Le voisin qui est à l’origine de cette mesure, soutient que l’endroit où réside le cochon nain est sale (attirant des nuisibles comme souris et mouches) et qu’il est en outre très bruyant (cris de poules et grognements importuns)…

Il a donc érigé - de sa propre initiative - un mur de protection d’une hauteur conséquente de 2,60m, mais qui s’avère construit de façon tout-à-fait illégale sur la propriété elle-même de Gigi, selon un rapport officiel d’expertise, demandé récemment par cette dernière.

 

- Mur de 2,60m, dressé par Monsieur C., voisin de Gigi,

De façon illégale puisqu’ empiétant sur sa propriété

........................................................................................................................

De plus, ce monsieur s’est permis de faire signer à 15 autres personnes du voisinage, par un détour sémantique quelque peu astucieux, une pétition contre Gigi, mais sans le signifier ouvertement : c’est-à-dire en présentant les choses de manière vague,comme une simple remontrance au maire qui n’aurait pas convenablement assumé ses fonctions, puisqu’il n’avait pas fait respecter le règlement du lotissement sur la limitation d’animaux en son sein.
Or, ce règlement date de plus de dix ans et fait donc prescription… Quant aux cibles réelles de cette pétition - bien qu’elles ne soient pas citées nommément - elles s’avèrent bien être Gigi et son malheureux petit Cagnotte, ainsi présenté comme « indésirable » pour le reste des alentours…

Le temps passe vite… Je suis allée rendre visite à Gigi, fin novembre, en compagnie d’une autre bénévole, elle aussi touchée par son histoire : Nous n’avons entendu aucun tapage provenant de l’enclos extérieur ni de la cour où évolue Cagnotte, en compagnie de deux faisans et trois poules… ainsi que quelques oiseaux dans une volière.

Tout était calme et propre. Et nous n’avons pu que constater combien cet animal était doux, joueur, très attaché à sa maîtresse.

  

- Cagnotte accourt vers sa maîtresse dès qu’elle apparaît dans la cour arborée, et la gratifie de bisous aux mains ou aux chevilles…

 


.........................................................................................................................

Malgré une autre pétition,cette fois-ci en sa faveur, qui a déjà rassemblé plus de 50000 signatures sur les réseaux sociaux d’Internet, Gigi voit toutefois se rapprocher avec une appréhension de plus en plus vive, doublée d’une très grande fatigue, la date fatidique du 31 décembre.

 

Comme elle le confie elle-même, de façon émouvante, dans sa lettre au préfet :

« Madame B. (conciliatrice de justice) a alloué, par erreur, cette réglementation à mon petit cochon domestique qui ne devait en aucun cas en être concerné. […] Je souffre terriblement de cette méprise. Je ne dors plus, je suis épuisée. Cagnotte est un gentil petit cochon, calme et propre. Je ne sais plus que faire. Depuis le 26/08, je vis dans l’angoisse. Je me suis attachée à ce petit être. Je ne veux pas qu’on me l’enlève. S’il vous plaît, faites un effort de compréhension. Je suis victime d’une faille judiciaire… »

Un de ses ultimes espoirs réside également dans un recours que doit tenter son avocat, lors d’une intervention au tribunal, en début d’année 2015…

Elle envisage d’ailleurs, à ce titre, d’écrire au président de la République lui-même, M. François Hollande, pour qu’il empêche au moins qu’on lui retire Cagnotte avant que les résultats de cette action en justice n’aient été officiellement annoncés.



- Cagnotte, assoupi devant une porte d’entrée de la maison -

...........................................................................................................................

Quant à moi, j’écris et je publie cet article aujourd’hui, dans l’espoir que le cas de Gigi et de son fidèle protégé soit davantage encore « médiatisé » et répandu auprès du grand public

Il n’est jamais trop tard… Tout effort, quel qu’il soit, ne demeure-t-il pas pertinent, quand il s’agit d’éviter le pire ? C’est-à-dire qu’on ne brise DEUX vies…

Signé :  C. Désert

Source de l'information et photographie : https://www.facebook.com/notes/348182225342539/

Posté par vanuatu à 08:23 - Législation et Cie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 décembre 2014

OUVERTURE EXCEPTIONNELLE les 6-7 décembre 2014

Deux-Sèvres - Niort - Patrimoine

La Maison de la Vierge s'entrouvre au public

26/11/2014 05:38
La maison doit son nom à la statue de la Vierge qui occupe l'un de ses angles. Elle a servi d'auberge au Moyen Age et, à l'époque contemporaine, d'épicerie-buvette, quand la rue Saint-Gelais était une artère commerçante.

Rachetée par un couple d’artistes en 2009, cette demeure historique de la colline Saint-André ne s’ouvre qu’exceptionnellement. Ce sera le cas dès samedi.

 Pratiquement tous les jours, quelqu'un s'arrête la prendre en photo. Et régulièrement, elle fait partie des lieux devant lesquels font halte les visites guidées. Au 55, rue Saint-Gelais, la Maison de la Vierge est une demeure emblématique de la colline Saint-André comme de toute la ville. Exceptionnellement, le grand public aura l'occasion d'en franchir les portes ce week-end, la maison participant à l'opération qui va voir cinquante-huit artistes ouvrir leurs ateliers à travers Niort, ainsi que le week-end suivant.

La demeure, qui doit son nom à la statue de la Vierge qui occupe un de ses angles, a été rachetée en 2009 par un couple d'artistes, le guitariste Olivier Savariau et la peintre Delphine Drapier. L'épilogue d'un long feuilleton.

Aux enchères

Cette maison historique était depuis 1995 la propriété de la Ville qui n'en faisait pas grand-chose, pour ne pas dire rien, au grand dam des défenseurs du patrimoine qui la voyaient dépérir. Au point qu'il y a six ans, la municipalité a tranché dans le vif. Et l'a vendue aux enchères.
L'ambition d'Olivier Savariau et de Delphine Drapier, lorsqu'ils l'ont reprise, était d'en faire un lieu de vie culturel. Une exposition en juin 2010 avait d'ailleurs marqué cette ambition. Puis étaient lancés les « Rendez-vous de la Maison », stages de danse ou de musique, initiations au théâtre ou hommage à Brassens. Olivier Savariau y a aujourd'hui sa maison d'habitation et son studio d'enregistrement qui voit passer nombre de musiciens, mais les ambitions ont dû être revues à la baisse devant les impératifs inhérents à l'accueil du public.
Ce lieu reste intimement lié à l'histoire de la colline et à l'histoire de Niort. Au Moyen Age, il abritait une boutique puis une auberge témoin d'épisodes sanglants des Guerres de Religions. Il a aussi servi d'épicerie-buvette du temps où la rue Saint-Gelais était une artère commerçante. « Beaucoup de gens auraient voulu qu'on continue notre aventure, témoigne Delphine Drapier. Cette maison est très regardée. Tout le monde a des anecdotes à raconter à son sujet. Les gens se souviennent : " Quand j'étais petit… " Ça reste une maison niortaise avec laquelle de nombreuses personnes ont une histoire commune. »

nr.niort@nrco.fr

pratique

Ouverture ces samedi et dimanche puis les samedi 6 et dimanche 7 décembre de 14 h à 19 h. Entrée gratuite.
Quatre artistes exposeront à cette occasion : Delphine Drapier (peintre), Xavier Fleuriot (collages), Lucien Drapier (peintre) et Annick Langlois.
La Maison de la Vierge est située au 55, rue Saint-Gelais, à l'angle avec la rue Vieille-Rose.

Yves Revert
Source de l'information et photographie : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Loisirs/Patrimoine-tourisme/n/Contenus/Articles/2014/11/26/La-Maison-de-la-Vierge-s-entrouvre-au-public-2130996

Posté par vanuatu à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

04 décembre 2014

PUBLICATION sur Saint-Maixent l'Ecole -

Il reste encore quelques ouvrages, opportunité à saisir, cadeau de fin d'année ...

2

Saint-Maixent au fil des rues (1994)   12 € + 8 € frais de port (France)

1996

Souvenirs de Saint-Maixent, cartes postales anciennes (1996) 186 pages

10 € + 8 € frais de port (France)

 

Commande à Société Historique et Archéologique du Val de Sèvre

5 bis, Rue du faubourg Charrault

79400 SAINT-MAIXENT-L'ECOLE

pour toutes commande de l'étranger, prendre contact pour les frais de port.

 

Les commandes doivent être accompagnées de leur règlement.

Retrait possible, sans frais de port, lors de la permanence mensuelle le 1er mercredi du mois  de 15h à 18 h

Posté par vanuatu à 16:14 - Publications - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

01 décembre 2014

Constantinople, l’Empire Romain D’Orient par Par Fanny Leroy

Aujourd’hui connu sous le nom d’Istanbul, Constantinople a été pendant longtemps la capitale de l’empire Romain d’Orient. Avant de devenir Constantinople, la cité était connue sous le nom de Byzance, Capitale de la Thrace, cité majeure de l’antiquité grecque, elle se situait dans un emplacement stratégique pour le commerce entre la mer méditerranée et la mer noire. Tous ces éléments ont donc fait d’elle une cité très convoitée par tous les empires environnants.

 

C’est en 330 que la cité change de nom pour devenir Constantinople en l’honneur de Constantin 1er, et va donc devenir la capitale de l’empire romain d’Orient. Cet empire, autrement appelé la période byzantine, va durer plus d’un millénaire puisque que la cité va chuter face à l’empire Ottoman en 1453. C’est seulement en 1923 que la Turquie devient une république, Constantinople en perdra son statut de capitale en faveur d’Ankara et finalement changera de nom une dernière fois en 1928 pour devenir Istanbul.

 

Aujourd’hui Istanbul est la deuxième capitale d’Europe démographiquement parlant, avec une population qui excelle les 14 millions d’habitants. Elle est une place majeure du tourisme européen et abrite un patrimoine culturel unique au monde. Connue pour ses grandioses mosquées, Istanbul est aussi une des principales villes européennes où l’on peut admirer de magnifiques vestiges romains.

 

Parfait pour un « City Break » Istanbul est définitivement une ville que vous devez mettre sur votre « TO DO LIST », avec un grand choix d’hôtels, vous n’aurez aucun problème pour trouver un endroit où dormir et vous reposer.

 

Sans titre-1

Figure 1 : Istambul, Sainte-Sophie (Google Image)

 

L’inévitable Musée Sainte-Sophie

Sainte-Sophie est le plus grand symbole de la capitale turque. Elle résume en elle seule l’histoire de cette ville aux trois noms.

Initialement construit sous l’empire romain, c’est en 532 que commencent les travaux de cet immense monument sous les directions de l’architecte Isidore de Milet et Anthemios de Tralles. Avec plus de 10 000 ouvriers, elle se terminera seulement 5 ans plus tard. Unique au monde, elle est une avancée architecturelle majeure pour l’époque. En effet, sa particularité réside dans son architecture avec une coupole qui s’élève à 56 mètres de haut, soutenues par des demi-coupoles, une première.

Le jour même de la conquête de Constantinople par les Ottomans, le sultan Mehmet II convertit la basilique en mosquée et recouvrit l’image du Christ qui ornait la coupole. Quatre minarets furent aussi ajoutés pour lui donner un aspect qui se rapproche plus d’une mosquée.

 

Sainte-Sophie est définitivement un des plus beaux bâtiments sur Terre, y rentrer dedans vous coupe le souffle, son énormité est ahurissante mais magnifique. Son intérieur reflète aussi très bien le passé de la basilique où on peut admirer les mosaïques chrétiennes et les calligraphies ottomanes.

 

L’hippodrome

Aujourd’hui placé sur la place du Sultan Ahmet, l’hippodrome était le stade hippique dans lequel se déroulaient des courses de chars et d’autres évènements. C’est Constantin 1er  qui finit le stade et en fit un des endroits majeurs de la capitale. Il fut malheureusement détruit par les croisées en 1203, cependant de magnifiques vestiges sont encore présents sur la place du Sultan. Vous pouvez aller admirer l’obélisque de Théodose, d’origine égyptienne, qui a été importée par l’empereur Théodose puis érigée au milieu de la place. La colonne serpentine, toujours présente, dressée dans l’hippodrome par Constantin 1er, est originaire de la grâce antique et est l’un des plus anciens monuments d’Istanbul. Enfin, la colonne de Constantin, plus récente, mais tout aussi impressionnante, était originellement recouverte de plaques de bronze avant que les croisés ne les pillent.

 

Sans titre-2

Figure 2 : Istambul, hippodrome de Constatin 1er  (Google Image)

Les Remparts d’Istanbul « La Magnifique »  

Constantinople ayant été un point stratégique de la mer méditerranée a été assiégé à de nombreuses reprises, par les Avars, les Arabes, la Rus, les Bulgares et bien d’autres peuples. Extrêmement bien protégée par un système complexe de murailles, la cité est restée imprenable pendant plus d’un millénaire jusqu’à l’arrivée de la poudre à canon. Ce sera seulement en 1453 que la ville tombe face à l’immense armée de l’empire ottoman après un siège de plus de six semaines. Vous pouvez admirer les vestiges de ces remparts à différents endroits en vous promenant dans Istanbul.

 

Sans titre-3

Figure 3  : Istambul, les remparts (Google Image)

 

http://www.holidaycheck.fr/

Posté par vanuatu à 21:06 - Etudes en ligne - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

30 novembre 2014

AUJOURD'HUI Jacqueline Gay dédicace son livre

Deux-Sèvres - Azay-le-Brûlé - Azay-le-brûlé

Jacqueline Gay dédicace son livre

29/11/2014 05:26
 

Jacqueline Gay, de l'association Azay-le-Brûlé Patrimoine et paysages, sera présente au foyer rural à Cerzeau pour la dédicace de son livre « La commune d'Azay-le-Brûlé au cours des âges » les samedi et dimanche après-midi des 29 et 30 novembre à partir de 14 h 30. Tout le week-end à compter du samedi matin, le Club photo d'Azay-le-Brûlé exposera le travail effectué de l'année sur ce lieu. Entrée gratuite de 10 h à 18 h Renseignements au 05.49.24.29.57.

Source de l'information et photographie : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Communes/Azay-le-Br%C3%BBl%C3%A9/n/Contenus/Articles/2014/11/29/Jacqueline-Gay-dedicace-son-livre-2135517

Posté par vanuatu à 09:36 - Publications - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

PUBLICATION - idée cadeau pour fin d'année

Deux-Sèvres - Niort - Édition

" Histoire de Niort " somme d'utilité publique

26/11/2014 05:41
L'ouvrage, paru en deux volumes, a été coordonné et dirigé par Daniel Courant, conservateur de musée honoraire à Niort et président de la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres. - L'ouvrage, paru en deux volumes, a été coordonné et dirigé par Daniel Courant, conservateur de musée honoraire à Niort et président de la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres. 
L'ouvrage, paru en deux volumes, a été coordonné et dirigé par Daniel Courant, conservateur de musée honoraire à Niort et président de la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres.

Ils sont dix et leur somme collective paraît chez Geste éditions. Dix spécialistes à avoir écrit l’ “ Histoire de Niort ” de l’Antiquité à nos jours.

 Six ans de mise en écrits, dix auteurs, historiens, chercheurs avec pour la plupart trente ans de recherches pointues dans chacun de leur domaine, 900 pages… Les chiffres d'«Histoire de Niort » donnent le vertige. Ils résument la somme. Il est des ouvrages comme ceux-ci dont on sait immédiatement qu'ils sont des œuvres fondamentales de référence.

Il y a eu « L'Histoire de la ville de Niort » par Léopold Favre en 1880 et, un demi-siècle plus tôt, l'«Histoire de la ville de Niort » par Hilaire Briquet. La dernière « Histoire de Niort », parue en 1987 sous la direction de Jean Combes, commençait à dater. Voici donc, à l'aube du XXIe siècle, mieux qu'une mise à jour du grand-livre de l'histoire de la ville.

2.000 ans d'histoire dans un mouchoir de poche

 « Les dernières fouilles liées aux travaux nous ont appris de nouvelles choses. Il nous a paru important d'aller au plus actuel, sachant que les libraires étaient demandeurs », confie Romain Naudin, chez Geste éditions. Le monument précédent épuisé, il devenait urgent de remettre l'ouvrage sur le métier. C'est ainsi que Geste a confié à Daniel Courant la direction de ce travail.
Demander à un Choletais d'origine de faire tenir deux mille ans d'histoire dans un mouchoir de poche était un défi. C'était sans compter sur la suite. En chemin, au bout de presque six ans, est arrivée la contribution d'Éric Surget, conservateur en chef des bibliothèques, à la tête du réseau des bibliothèques et médiathèque de la CAN. « C'était prodigieux. C'était un livre de 250 pages dans un autre livre, d'une richesse incroyable avec plus de trente ans de recherches personnelles, de la littérature à l'imprimerie, des arts à l'éducation. On ne pouvait pas publier un ouvrage en mettant de côté tout son travail », confie Daniel Courant. Geste a dû revoir sa copie et ainsi est née l'idée des deux volumes, en un coffret.

Jeu de miroirs

Sous son emballage aussi attractif que son prix de vente (30 €), le travail d'historien est dense. Les esthètes objecteront que l'exhaustivité rend l'entrée ardue pour le grand public. Les pragmatiques leur répondront que la couleur est annoncée : on a affaire à un livre d'histoire dans lequel on butine de bon gré selon l'époque que l'on souhaite explorer, grâce à un chapitrage limpide. « La double lecture entre les événements nationaux et ce qui se passait à l'époque à Niort est un jeu de miroirs très intéressant », argumente Daniel Courant. Vrai. Tout comme l'iconographie insolite apporte un éclairage nouveau.
Dans chacune de leur période, les dix spécialistes (lire ci-dessous) ont accompli un travail remarquable qui rend implicitement leur production d'utilité publique. Daniel Courant a le droit d'en être fier. « Oui, je suis content, c'était une bonne chose de choisir quelqu'un qui dirige cet ouvrage, que ce soit moi ou un autre… Il n'y a pas eu de souci d'ego parce que nous avions tous envie de partager cela, acquiesce-t-il. On peut considérer qu'à moins de découvertes archéologiques extraordinaires ou de textes trouvés dans des archives privées, on a tout ici : des origines jusqu'à l'élection de Jérôme Baloge. » Daniel Courant peut tout aussi légitimement se poser la question en cette ère numérique : est-ce le dernier travail d'imprimerie sur une telle somme ? Grande question. Réponse, dans un siècle, peut-être, avec le prochain livre sur l'histoire de Niort.

 « Histoire de Niort » en deux volumes, chez Geste éditions, 900 pages, 30 €

repères

Avec Daniel Courant, ont contribué à l'ouvrage Claudine Allag, ingénieur de recherches au CNRS (département de l'unité mixte de recherche 8546 « Archéologie et philologie d'Orient et d'Occident »), Jean-Pierre Andrault, agrégé, docteur en histoire, Pierre Arches, docteur d'État, lettres et sciences humaines, André Benoist, docteur en histoire moderne, Michel Chaumet, chercheur associé à l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS), Robert Favreau, professeur honoraire d'histoire médiévale, université de Poitiers, directeur honoraire du Centre d'études supérieures de civilisation médiévale (CESCM), Michel Ré (professeur honoraire), Éric Surget, conservateur en chef des bibliothèques, Céline Trézéguet, archéologue départementale (17).

Source de l'information et photographie : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Loisirs/Livres-cd-dvd/n/Contenus/Articles/2014/11/26/Histoire-de-Niort-somme-d-utilite-publique-2131408

Posté par vanuatu à 08:21 - Publications - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

28 novembre 2014

DECOUVERTE EN PICARDIE

Ouest France 28 11 2014

http://www.courrier-picard.fr/region/amiens-la-venus-prehistorique-est-deja-star-ia201b0n475997

 

Posté par vanuatu à 20:24 - Chantiers de fouille - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Fin »
 
Newsletter