Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

12 août 2012

A l'école de Don Camillo entre bons chrétiens

11/08/2012 05:38 Deux-Sèvres- Exoudun -  Ma mairie a une histoire

Un article de Gil Beucher texte original et photo : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2012/08/11/A-l-ecole-de-Don-Camillo-entre-bons-chretiens#

 
La mairie d’Exoudun est dotée de deux ailes qui abritaient, à la fin du XIX e  siècle, deux écoles, l’une catholique et l’autre protestante.
 
Chaque samedi de l'été, la NR vous fait découvrir l'histoire singulière d'une mairie des Deux-Sèvres pas comme les autres.

Ce qui attire le regard, lorsque l'on considère la mairie d'Exoudun, ce sont les anciens bâtiments de l'école publique qui encadrent la partie administrative de l'édifice : à gauche les classes protestantes et à droite l'école catholique. Cette mairie-école date de 1880 et est impressionnante de par sa taille, pour une petite commune comme Exoudun. Le maire de l'époque, Amédée de Parny, a laissé ses initiales sur la haute corniche ainsi que des instruments de mesure disposés de façon maçonnique

Des instituteurs communaux des deux confessions

Au XIXe siècle, il existait donc deux écoles de garçons et deux écoles de filles à Exoudun, auxquelles il convient d'ajouter une école mixte à Loubigné. Il fallait cinq instituteurs ou institutrices en permanence et une « maîtresse de travaux d'aiguilles » pour les faire fonctionner. Dès 1867, treize ans avant la construction de l'édifice communal qui a rassemblé les deux écoles et quatre ans avant la loi sur la gratuité et la laïcité, l'école communale publique d'Exoudun, bien qu'une et indivisible, était donc séparée en deux sections encadrées chacune par un instituteur communal catholique et protestant. Cette même année, le conseil municipal estimait que « la commune étant surchargée d'impôts et n'ayant aucune ressource, il n'y a [vait] pas lieu d'ouvrir de nouvelles écoles ». En 1870, l'école protestante comptait 27 enfants (+ 10 élèves à Loubigné) tandis que l'école catholique d'Exoudun n'en comportait que sept. Un an plus tard, un maître adjoint catholique était donné à l'instituteur protestant. Et en 1872, le conseil municipal infligeait un blâme à l'instituteur catholique, un certain M. Villain, « pour la façon dont sa classe était tenue et l'état d'ignorance dans lequel il entretenait ses élèves ». L'école protestante de filles, quant à elle, a été créée en 1876. Cette particularité de la mairie d'Exoudun, révélatrice de la forte présence protestante en cette partie du Poitou, est une des multiples singularités de cette commune dont le maire actuel, Jean-Marie Auzanneau, continue d'assurer la renommée. Une visite s'impose pour les curieux, amateurs d'Histoire et d'histoires, plus ou moins authentiques mais toujours étonnantes…

nr.niort@nrco.fr

Gil Beucher

Posté par vanuatu à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire