Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

24 août 2012

Nos ancêtres les Gaulois pistés sur la ligne LGV

Article original de Brigitte Barnéoud avec photographies http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2012/08/24/Nos-ancetres-les-Gaulois-pistes-sur-la-ligne-LGV

Indre-et-Loire, Patrimoine

Nos ancêtres les Gaulois pistés sur la ligne LGV

Les fouilles archéologiques préventives menées sur le chantier de la ligne LGV, à Monts et Sorigny, ont mis au jour des vestiges gaulois et gallo-romains.

Sur le tracé de la future ligne LGV, à Monts et Sorigny, l'histoire fait un grand écart. Là où le train roulera un jour à grande vitesse entre Tours et Bordeaux, on a trouvé des traces d'occupation qui remontent au temps des Gaulois et des Gallo-Romains. A Monts, sur le site du Petit Nétilly, et à Sorigny, sur le site de Montison, les fouilles de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) ont dû être prolongées face à l'intérêt des découvertes.

Les archéologues ont creusé le sol, à la pelle mécanique et à la pioche. A Monts, sur une zone de 3 hectares, quatre fossés délimitent un enclos où des vestiges qui datent de 2.500 ans ont été trouvés. L'emplacement probable d'une mare, une voie en pierres partiellement dégagée et des morceaux de céramique et de terre cuite, attestent d'une présence de l'homme remontant au moins au IIe siècle av. J-C et se poursuivant jusqu'au Moyen-Age. A Sorigny, c'est une zone de plus de deux hectares qui a été fouillée sur le site de Montison, là où la ligne LGV coupera en deux le domaine forestier de Longue-Plaine. On y a repéré les vestiges d'une vaste ferme gauloise, remplacée plus tard par des constructions gallo-romaines. « On voit dans cette tranchée la trace des gros poteaux qui ont été enfoncés profondément dans le sol. On peut imaginer qu'ils soutenaient un bâtiment assez haut », commentait hier un des responsables de l'Inrap sur place, alors qu'une visite était organisée pour les élus locaux.

Une visite publique à Maillé

De ces terrains qui seront prochainement avalés par les mastodontes du chantier LGV, une cinquantaine de caisses de vestiges ont été retirés. Parmi eux, plusieurs trésors archéologiques : une amulette en métal, une clé romaine en fer, plusieurs pièces romaines en bronze, un gond en os et l'anse en cuivre d'une coupelle. Précisément répertoriés et mis sous pochettes plastique tels des éléments de preuves, ils feront l'objet des analyses d'autres spécialistes qui rendront leur verdict plus tard. Les fouilles archéologiques préventives se poursuivront jusqu'au 7 septembre sur le site de Monts et jusqu'au 27 septembre sur celui de Sorigny. Ils ne sont pas accessibles au public, mais une journée de visite ouverte à tous est prévue mi-octobre sur un autre site du chantier LGV, à Maillé.

Brigitte Barnéoud

Posté par vanuatu à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire