Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

06 avril 2013

Une souscription à Saulgé pour redorer L'Adoration

Vienne-Journet, Montmorillon, Saulgé -Patrimoine

Une souscription à Saulgé pour redorer L'Adoration

06/04/2013 05:35
 
 
Cette interprétation de « L'Adoration des mages » de Rubens est en cours de restauration.
Cette interprétation de « L'Adoration des mages » de Rubens est en cours de restauration. - (Photo mairie de Saulgé)

Pour financer la restauration d’un tableau de son église, la commune de Saulgé fait appel aux dons avec la Fondation du Patrimoine.

Hé, mais c'est un Rubens que vous avez là, c'est L'Adoration des mages ? ! L'interrogation d'un visiteur, un soir de concert donné en l'église de Saulgé, avait mis la puce à l'oreille du maire, Jacques Larrant, alors juste élu. « Je m'étais un peu renseigné, explique-t-il aujourd'hui. Ce n'est pas un Rubens, mais une interprétation réalisée au XVIIIe par Savignac, un artiste copiste réputé de l'époque. Le tableau a été offert à la paroisse de Saulgé par l'empereur Napoléon III en 1861. »

Le fameux tableau a été décroché du mur du transept sud de l'église Saint-Divitien il y a quelques jours. Il y reviendra en juin, après une restauration effectuée dans les ateliers d'une entreprise du Lot, la même qui a rénové les peintures murales de l'église (« dans le cadre de la Vallée des fresques »). La toile offerte par l'empereur (pour s'attirer les grâces de l'Église ?) avait en effet subi l'outrage du temps : elle est encrassée et souffre de plusieurs déchirures, dont trois assez importantes.

 Un tableau offert à la paroisse par Napoléon III

Comme le tableau n'est ni protégé, ni inscrit « et que les travaux de restauration de l'église ont déjà coûté pas mal à la collectivité », le conseil municipal a décidé de lancer une souscription pour couvrir une partie des frais de restauration. « Si on obtient des dons à hauteur de 5 % du montant des travaux (NDLR : 5.000 € HT), la Fondation du Patrimoine nous aidera dans les mêmes proportions », poursuit Jacques Larrant, qui vient de signer une convention de partenariat avec cette Fondation, représentée par Brigitte de Fontaines. « C'est symbolique, mais le principe de la souscription permet aux habitants de s'approprier un peu plus leur patrimoine », se sont-ils félicités. L'appel à souscription va être diffusé dans le bulletin municipal, sur le site Internet de la commune et, bien sûr, dans l'église, directement auprès des paroissiens. « Parce que c'est quand même à eux que le tableau avait été offert », sourit le maire.

Défiscaliser grâce au patrimoine

Créée en 1996, la Fondation du Patrimoine a pour objectif de promouvoir et de favoriser la mise en valeur et la conservation du patrimoine non protégé par l'État. Son label et les souscriptions qu'elle soutient et promeut permettent aux propriétaires et aux donateurs de bénéficier d'avantages fiscaux. Pour le tableau de l'église de Saulgé, le don ouvre droit à une réduction de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66 % du montant du don, ou à hauteur de 75 % si on est assujetti à l'impôt sur la fortune. En revanche, si vous n'avez pas suffisamment de revenus pour être imposable et que vous donnez quand même, vous ne bénéficierez pas de cette réduction…

Philippe Bonnet

Posté par vanuatu à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire