Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

27 avril 2013

Bordeaux : une peinture sur soie chinoise vendue aux enchères pour 3,36 millions d'euros

Publié le 27/04/2013 à 17h17 Par SudOuest.fr, avec AFP

Cette œuvre du XVIIème siècle appartenait depuis au moins un siècle à une famille du Sud-Ouest. Elle a été mise à prix à 100 000 euros

L'oeuvre, de près de 2,50m de long sur 68 cm de large, est extraite du 6ème des 12 rouleaux peints par l'artiste Wang Hui (1632-1717) dans les années 1690 (Photo hôtel des ventes sainte-croix)

L'oeuvre, de près de 2,50m de long sur 68 cm de large, est extraite du 6ème des 12 rouleaux peints par l'artiste Wang Hui (1632-1717) dans les années 1690 (Photo hôtel des ventes sainte-croix)

 

Une peinture sur soie chinoise du XVIIème siècle a été achetée au téléphone par un collectionneur chinois, pour 3,36 millions d'euros, samedi à Bordeaux lors d'une vente aux enchères menée par le commissaire-priseur Alain Briscadieu.
La peinture sur soie, mise à prix 100 000 euros, est un fragment d'un rouleau de plusieurs mètres de long, décrivant un voyage d'inspection dans le sud du pays de l'empereur Kangxi, peint à la fin du XVIIème siècle, et d'une minutie exceptionnelle. Elle était depuis au moins un siècle la propriété d’une famille du Sud-Ouest.
L'oeuvre, de près de 2,50m de long sur 68 cm de large, est extraite du 6ème des 12 rouleaux peints par l'artiste Wang Hui (1632-1717) dans les années 1690 pour décrire le voyage de cet empereur dont le règne (1662 à 1722) est le plus long de l'histoire chinoise.  
La fragmentation de tels rouleaux, qui peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de long, a souvent eu lieu dans les années 1930 ou 40. Philippe Delalande, l'expert qui a assisté cette vente, connaît deux autres morceaux du rouleau no 6.  
Samedi, de nombreux asiatiques assistaient à ces enchères, dont les objets chinois ne constituaient qu'une partie. La peinture s'est emportée au terme d'une âpre bataille, menée en fin de course au téléphone entre deux collectionneurs chinois.
Le commissaire-priseur n'aurait pas  imaginé que cette pièce dépasse "500, 700 000 euros". "C'est une belle œuvre qui le mérite amplement". Il s'est dit "très content"  de voir une telle vente "en province, et à Bordeaux".
"On s'attendait à un gros prix, mais peut-être pas à ce niveau là" a remarqué M. Delalande, qui s'est dépensé pendant des mois pour attirer l'attention du plus grand nombre de collectionneurs sur cette vente.

D'autres belles ventes

Deux autres objets, un plat en porcelaine Doucai de la dynastie Qing, époque Qianlong (1736-1795), et une statuette en bronze doré du XVème ou XVIème siècle, ont également atteint des prix élevés, respectivement 516 000 euros pour une mise à prix (hors taxes) de 50 000 euros, et 804 000 euros pour une mise à prix hors taxes de 40 000 euros

Source de l'information et photographie : http://www.sudouest.fr/2013/04/27/bordeaux-une-peinture-sur-soie-chinoise-vendue-aux-encheres-pour-3-36-millions-d-euros-1038198-2780.php

Posté par vanuatu à 21:32 - News d'ici et d'ailleurs - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire