Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

07 juin 2013

Les richesses du Gers sous les projecteurs des Journées archéologiques en Midi-Pyrénées

Publié le 06/06/2013 à 06h00 | Mise à jour : 06/06/2013 à 09h15 Par Claire Burckel

Du 6 au 12 juin, le site de la Sioutat, près de Roquelaure, sera l'un des grands centres d'intérêts de la manifestation

Chaque été depuis 2007, à Roquelaure, les fouilleurs travaillent sous la houlette de Philippe Gardes, le responsable des opérations

Chaque été depuis 2007, à Roquelaure, les fouilleurs travaillent sous la houlette de Philippe Gardes, le responsable des opérations (archives Michel Amat)

 

«Le site de la Sioutat sera le seul site vraiment accessible en Midi-Pyrénées lors des Journées nationales archéologiques. Il y aura des équipes de fouilles et les gens seront accueillis par des archéologues », explique Pauline Ramis, elle-même archéologue spécialisée dans le bâti. Le site de La Sioutat se situe sur la colline de Roquelaure. C’est un « site d’intérêt national » selon les archéologues, car se trouvait là un palais.

« Pour l’instant, on n’a pas trouvé d’autre mot que ''palais'' pour définir ces vestiges, exceptionnels à l’échelle de la Gaule. C’était un palais aristocratique, c’est important pour l’histoire du Sud ouest de la France, pour le Gers, la Gascogne, parce que jusqu’au début de cette fouille en 2007, il y avait très peu de sites similaires fouillés », poursuit Pauline Ramis, qui a elle-même été fouilleuse sur ce site, et le sera encore cette année.

« C’est une fouille qui a donné des recherches scientifiques très importantes. Les enduits peints sont quasiment similaires à ce qui a été peint dans les villas à Pompéi, c’est unique en France. Cet opidum gaulois était la capitale des Ausques avant Auch, les deux villes ont une histoire liée. Les chefs des Ausques vivaient à Roquelaure et pas à Auch, car l’opidum permettait d’avoir une vue très importante », décrypte l’archéologue.

Pour les Journées archéologiques de ce début du mois de juin, l’opidum sera le lieu idéal pour les rencontres organisées conjointement par l’association d’archéologie du Mirail, l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), le Musée des Jacobins d’Auch et le laboratoire de recherches de Toulouse Traces. « Nous organisons six jours d’activités, dont quatre avec du public scolaire, il y aura près de 400 enfants du Grand Auch et de Roquelaure qui auront droit à une présentation du site et à des explications sur le mobilier qui sera présenté », poursuit Pauline Ramis.

« Souvent sur les sites, ce sont des guides touristiques ou des animateurs qui font les visites, là les étudiants connaissent le site et pourront donner des réponses plus précises, notamment au niveau légal. Les visiteurs pourront voir aussi que l'archéologie est un métier féminin, avec autant d’hommes que de femmes. Indiana Jones, c’est fini, il faut montrer la réalité du métier », s’amuse-t-elle.

Durant le week-end du 8 et 9 juin, le site sera ouvert à tous les curieux qui ont envie de découvrir ces fouilles d’envergure, tout comme les ateliers organisés au musée des Jacobins pour les enfants qui apprendront à manier les outils des archéologues. Ils pourront aussi s’essayer aux enduits peints à l’italienne, comme ceux découverts à Roquelaure et exposés au musée des Jacobins.

Le programme

FOUILLES Visite du site de La Sioutat, avec expositions de mobilier archéologique et présentation du métier d’archéologue. Le samedi 8 juin : de 10h à 18h et le dimanche 9 juin de 14h à 18h, sans réservation.

MUSÉE DES JACOBINS Visite du musée des Jacobins d’Auch, samedi de 10h à 12h et de 14h à 16h. Dimanche de 14h à 16h, sans réservation. Activités ludiques sur réservations au : 05 62 05 74 79. Ateliers bac de fouilles, décors antiques, samedi de 10h à 12h et dimanche de 14h à 16h.

CONFÉRENCES Au musée des Jacobins d’Auch sur réservations au 05 62 05 74 79. Vendredi 7 juin à 18h : Thomas Le Dreff, doctorant à l’université Toulouse II Le Mirail, « Manières de table chez les Gaulois ». Samedi 8 juin à 16h : Jean-Jacques Grizeaud, archéologue INRAP/Traces, « Halte aux pillages : une menace réelle pour notre patrimoine archéologique ». Dimanche 9 juin à 16h : Alexandra Dardenay, maître de conférence en histoire de l’art antique et archéologie à l’université Toulouse II Le Mirail, « Signes extérieurs de richesse ? La peinture murale romaine de Pompéi à Roquelaure »

REPAS GAULOIS Samedi 8 juin à 20 heures, un repas gaulois est organisé à la salle des fêtes de Roquelaure (réservations : musée des Jacobins d’Auch : 05 62 05 74 79). Au menu : sanglier à la broche, légumes, croustades aux pommes, Hypocras (vin des Gaulois). Prix : 12 euros.

 

Source de l'information et photographie : http://www.sudouest.fr/2013/06/06/indiana-jones-c-est-fini-1076276-3.php

Posté par vanuatu à 07:40 - Chantiers de fouille - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire