Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

23 novembre 2013

Mémoires de gantiers : l'appel de collégiens niortais

Deux-Sèvres, Niort, Entre vous et nous

22/11/2013 05:36
En mai dernier, à La Roussille, les élèves en classe à horaires aménagés « arts de la rue » avaient déjà offert une chouette prestation autour de l'ancienne chamoiserie Rousseau. - En mai dernier, à La Roussille, les élèves en classe à horaires aménagés « arts de la rue » avaient déjà offert une chouette prestation autour de l'ancienne chamoiserie Rousseau.                                                               
En mai dernier, à La Roussille, les élèves en classe à horaires aménagés « arts de la rue » avaient déjà offert une chouette prestation autour de l'ancienne chamoiserie Rousseau.

Afin de mener à bien leur projet d’art de la rue autour des mémoires ouvrières, ces élèves niortais font appel à vos souvenirs ou vos objets.

Nous sommes un groupe d'élèves de 4e du collège Gérard-Philipe, qui travaille sur un projet autour de la ganterie Boinot à Niort. Nous recherchons toutes informations en rapport avec cette ganterie et plus particulièrement autour des années 1920 : le fonctionnement d'une ganterie, les conditions de travail, les outils utilisés et tout objet en lien, les loisirs des ouvriers et des ouvrières, des photographies, des documents…

Pour une balade contée sur le site des usines Boinot

Voici l'appel des collégiens niortais. Au sein de la classe à horaires aménagés d'arts de la rue, notamment autour de leur professeur de lettres, Stéphanie Breuil, la promo de l'an passé avait travaillé sur la chamoiserie Rousseau à Saint-Liguaire, offrant mardi 28 mai, à la Roussille, une belle soirée avec des mémoires ouvrières projetées en un film dont la bande sonore avait été réalisée par les quatorze élèves de quatrième, en classe à horaires aménagés d'art de la rue. Le projet dédié aux mémoires ouvrières est mené sur le long terme. « 500 millions d'années d'histoire locale », c'est le nom de cette opération soutenue par le conseil général, est une grande fresque qui reçoit aussi toute l'aide du Centre national des arts de la rue, à Niort. C'est donc reparti cette année pour « l'Artelier » du collège Gérard-Philipe qui mène cette fois son enquête sur les usines Boinot et plus particulièrement sur son activité de ganterie. Les élèves seront accompagnés dans cette aventure par l'association Créa solidaire pour la partie arts plastiques et par la comédienne Vanessa Karton, côté écriture et théâtre. Les collégiens vont écrire, mettre en voix et en espace la vie d'une gantière qui aurait pu vivre dans les années 1920 à Niort. La restitution de ce travail, prévue en mai 2014, devrait prendre la forme d'une balade contée autour de l'ancien site des usines Boinot. Ceux qui ont assisté à la précédente restitution se souviennent d'un joli moment d'émotion. Dans le public, un certain Jean-Baptiste Rousseau, l'ancien propriétaire et directeur de la chamoiserie éponyme qui a fermé ses portes en 1981, avait particulièrement apprécié le travail d'archéologie artistique de ces collégiens niortais. Grâce aux témoignages ou aux objets qu'ils pourraient récolter cette fois avec cet appel, nul doute que ces élèves niortais sauront à nouveau faire vibrer la corde de l'émotion.

Source de l'information et photographie : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Communautes-NR/n/Contenus/Articles/2013/11/22/Memoires-de-gantiers-l-appel-de-collegiens-niortais-1696854

Posté par vanuatu à 20:39 - News d'ici et d'ailleurs - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire