Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

28 décembre 2013

Bordeaux : le patrimoine aura sa maison

Publié le 27/12/2013 à  06h00 , modifié le 27/12/2013 à 08h02 par

Un centre entièrement dédié à l’architecture et au patrimoine s’installera bientôt place de la Bourse.

Bordeaux : le patrimoine aura sa maisonRue des Argentiers, Bordeaux Monumental ferme ; place de la Bourse, le Ciap va ouvrir. © Photo
f. cottereau

A compter de février, Bordeaux aura son Ciap. Comprenez par là son Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine. Un Ciap est un instrument de médiation et de sensibilisation aux enjeux de l'évolution architecturale, urbaine et paysagère. Une structure fortement recommandée par le ministère de la Culture et négociée dans le cadre des conventions Villes et Pays d'art et d'histoire.

La plupart des villes classées Unesco ont déjà leur Ciap. Il était donc logique que Bordeaux, la ville aux 150 hectares de secteur sauvegardé et aux 1 810 hectares classés au patrimoine mondial, ait le sien.

Pour abriter ce centre, il fallait toutefois un lieu magique. Il est trouvé. Le Ciap va prendre ses quartiers au palais de la Bourse, dans l'aile gauche du bâtiment (lorsqu'on le regarde du Miroir d'eau), au rez-de-chaussée, dans les anciens locaux de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI). Une surface de 400 mètres carrés au total.

À la mairie de Bordeaux, le projet est à la fois porté par Dominique Ducassou, adjoint chargé de la culture, et Stéphan Delaux, adjoint chargé du tourisme.

L'office de tourisme anime déjà un embryon de Ciap : Bordeaux Monumental, rue des Argentiers. Une galerie où l'on peut se faire une belle idée de la richesse architecturale de la ville. « Ce lieu accueille 50 000 visiteurs par an », précise Stéphan Delaux. Le Ciap ouvrant, Bordeaux Monumental va fermer. L'immeuble va être transformé en Maison du pèlerin, un lieu d'hébergement sur le chemin de Saint-Jacques.

Le Ciap aura une autre envergure que Bordeaux Monumental. Beaucoup plus de cartes, de documents, d'images, de photos, de maquettes et des moyens de communications modernes et ludiques. « Pour comprendre le Bordeaux d'hier, le Bordeaux d'aujourd'hui et se faire une idée du Bordeaux de demain », souligne Stéphan Delaux. Ce lieu sera destiné aux passionnés d'histoire et d'architecture mais pas seulement. Les Bordelais pourront aussi recueillir ici toutes sortes de renseignements sur l'architecture locale, avant de se lancer dans une restauration d'immeuble, par exemple.

Les touristes désireux de découvrir la ville Unesco seront systématiquement dirigés vers ce lieu, où ils pourront découvrir la ville en images avant de s'y rendre, et où ils pourront réserver l'une des nombreuses visites proposées par l'office de tourisme.

« Comme la cité des civilisations du vin, qui sera le point de départ de toutes les visites et excursions œnotouristiques, le Ciap sera le point de départ des visites consacrées à l'architecture et au patrimoine », explique Stéphan Delaux. La fréquentation de ce centre s'annonce donc importante. De 50 000 visiteurs à Bordeaux Monumental, on pourrait atteindre le double dès la première année au Ciap.

Source de l'information : http://www.sudouest.fr/2013/12/27/le-patrimoine-a-sa-maison-1413751-2780.php

Posté par vanuatu à 09:00 - Musées et expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire