Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

01 décembre 2014

Constantinople, l’Empire Romain D’Orient par Par Fanny Leroy

Aujourd’hui connu sous le nom d’Istanbul, Constantinople a été pendant longtemps la capitale de l’empire Romain d’Orient. Avant de devenir Constantinople, la cité était connue sous le nom de Byzance, Capitale de la Thrace, cité majeure de l’antiquité grecque, elle se situait dans un emplacement stratégique pour le commerce entre la mer méditerranée et la mer noire. Tous ces éléments ont donc fait d’elle une cité très convoitée par tous les empires environnants.

 

C’est en 330 que la cité change de nom pour devenir Constantinople en l’honneur de Constantin 1er, et va donc devenir la capitale de l’empire romain d’Orient. Cet empire, autrement appelé la période byzantine, va durer plus d’un millénaire puisque que la cité va chuter face à l’empire Ottoman en 1453. C’est seulement en 1923 que la Turquie devient une république, Constantinople en perdra son statut de capitale en faveur d’Ankara et finalement changera de nom une dernière fois en 1928 pour devenir Istanbul.

 

Aujourd’hui Istanbul est la deuxième capitale d’Europe démographiquement parlant, avec une population qui excelle les 14 millions d’habitants. Elle est une place majeure du tourisme européen et abrite un patrimoine culturel unique au monde. Connue pour ses grandioses mosquées, Istanbul est aussi une des principales villes européennes où l’on peut admirer de magnifiques vestiges romains.

 

Parfait pour un « City Break » Istanbul est définitivement une ville que vous devez mettre sur votre « TO DO LIST », avec un grand choix d’hôtels, vous n’aurez aucun problème pour trouver un endroit où dormir et vous reposer.

 

Sans titre-1

Figure 1 : Istambul, Sainte-Sophie (Google Image)

 

L’inévitable Musée Sainte-Sophie

Sainte-Sophie est le plus grand symbole de la capitale turque. Elle résume en elle seule l’histoire de cette ville aux trois noms.

Initialement construit sous l’empire romain, c’est en 532 que commencent les travaux de cet immense monument sous les directions de l’architecte Isidore de Milet et Anthemios de Tralles. Avec plus de 10 000 ouvriers, elle se terminera seulement 5 ans plus tard. Unique au monde, elle est une avancée architecturelle majeure pour l’époque. En effet, sa particularité réside dans son architecture avec une coupole qui s’élève à 56 mètres de haut, soutenues par des demi-coupoles, une première.

Le jour même de la conquête de Constantinople par les Ottomans, le sultan Mehmet II convertit la basilique en mosquée et recouvrit l’image du Christ qui ornait la coupole. Quatre minarets furent aussi ajoutés pour lui donner un aspect qui se rapproche plus d’une mosquée.

 

Sainte-Sophie est définitivement un des plus beaux bâtiments sur Terre, y rentrer dedans vous coupe le souffle, son énormité est ahurissante mais magnifique. Son intérieur reflète aussi très bien le passé de la basilique où on peut admirer les mosaïques chrétiennes et les calligraphies ottomanes.

 

L’hippodrome

Aujourd’hui placé sur la place du Sultan Ahmet, l’hippodrome était le stade hippique dans lequel se déroulaient des courses de chars et d’autres évènements. C’est Constantin 1er  qui finit le stade et en fit un des endroits majeurs de la capitale. Il fut malheureusement détruit par les croisées en 1203, cependant de magnifiques vestiges sont encore présents sur la place du Sultan. Vous pouvez aller admirer l’obélisque de Théodose, d’origine égyptienne, qui a été importée par l’empereur Théodose puis érigée au milieu de la place. La colonne serpentine, toujours présente, dressée dans l’hippodrome par Constantin 1er, est originaire de la grâce antique et est l’un des plus anciens monuments d’Istanbul. Enfin, la colonne de Constantin, plus récente, mais tout aussi impressionnante, était originellement recouverte de plaques de bronze avant que les croisés ne les pillent.

 

Sans titre-2

Figure 2 : Istambul, hippodrome de Constatin 1er  (Google Image)

Les Remparts d’Istanbul « La Magnifique »  

Constantinople ayant été un point stratégique de la mer méditerranée a été assiégé à de nombreuses reprises, par les Avars, les Arabes, la Rus, les Bulgares et bien d’autres peuples. Extrêmement bien protégée par un système complexe de murailles, la cité est restée imprenable pendant plus d’un millénaire jusqu’à l’arrivée de la poudre à canon. Ce sera seulement en 1453 que la ville tombe face à l’immense armée de l’empire ottoman après un siège de plus de six semaines. Vous pouvez admirer les vestiges de ces remparts à différents endroits en vous promenant dans Istanbul.

 

Sans titre-3

Figure 3  : Istambul, les remparts (Google Image)

 

http://www.holidaycheck.fr/

Posté par vanuatu à 21:06 - Etudes en ligne - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire