Archéologie poitevine

Bienvenue sur le blog des amis de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs (ADANE) ! Actualités archéologiques, historiques et patrimoniales en Poitou-Charentes-Vendée et ailleurs.

22 mai 2013

700.000 € pour sauver les fresques de la crypte

Vienne - Montmorillon -   Patrimoine

 

 

22/05/2013 05:35

 

 

22/05/2013 05:35

 

 

 

 

 

 

 

Détail : Sainte-Catherine apparaît en bas à gauche, visage noirci, près de la Vierge à l'enfant.                                                              
 
Détail : Sainte-Catherine apparaît en bas à gauche, visage noirci, près de la Vierge à l'enfant.

Dégradées par l’humidité, les précieuses fresques de la crypte Sainte-Catherine devraient enfin bénéficier en 2014 d’un ambitieux chantier de sauvetage.

De nombreux Montmorillonnais n'y sont jamais descendus, mais des touristes, d'Israël ou du Japon pour certains, viennent spécialement dans la ville pour elle. Ornée de fresques dédiées à Sainte-Catherine d'Alexandrie, la crypte romane qui se trouve sous l'église Notre-Dame est un monument inestimable. Mais ce joyau du patrimoine est en péril.

Rongées par l'humidité des murs, les fresques du XIIe se dégradent. Cela ne date pas d'hier : leur sauvetage est à l'étude depuis une bonne décennie. Ce chantier pourrait enfin débuter après l'été 2014, espèrent aujourd'hui les élus. La ville de Montmorillon devrait assurer la maîtrise d'œuvre des travaux. Très coûteux, ils sont estimés à ce stade entre 680 et 700.000 €. Une première tranche de 115.000 € a été inscrite au budget municipal 2013. Selon le budget prévisionnel, 5 % de la somme restera à la charge de la commune. L'État, via la Direction régionale des affaires culturelles, s'est engagé sur 40 %. Le reste de la somme est attendu des partenaires habituels dans ce genre d'opération : conseil général, conseil régional, communauté de communes.

Une tranchée creusée le long du mur extérieur

« Nous sommes encore aux prémices dans ce dossier, nous espérons qu'il soit prêt à la rentrée, indique l'adjoint à la culture Patrice Bouteloup. La partie assainissement devrait coûter environ 400.000 € et la restauration des peintures environ 300.000 €. » Pour éliminer l'humidité de la crypte, plusieurs solutions de drainage ont été envisagées au fil des années, plus ou moins réalistes financièrement. Le plan d'action retenu consiste à creuser une tranchée le long du mur extérieur de l'église Notre-Dame pour ventiler le soubassement des parois. « La méthode a été validée par la DRAC, précise le maire Yves Bouloux, ajoutant toutefois que son résultat n'est pas garanti. » La circulation d'eau sous la place, ancien cimetière remblayé au XIXe, paraît assez complexe. Seule certitude, la présence d'ossements, sarcophages et autres vestiges et donc la perspective de fouilles archéologiques. « Nous envisageons de mener une première tranche de travaux d'assainissement et d'observer leur effet avant de commencer la restauration de la fresque », poursuit le maire. Bonne nouvelle cependant : une récente étude suggère que les peintures ne seraient pas aussi abîmées que ce qui était redouté dans un premier temps. Datées de la fin du XIIe siècle, les fresques de la crypte représentent des épisodes de la vie de Saint-Catherine d'Alexandrie, martyre du IVe siècle. Une reproduction de ces peintures est visible dans la galerie de la fresque romane au palais national de Chaillot.

La crypte, accessible depuis l'intérieur de l'église Notre-Dame, est ouverte gratuitement aux visiteurs qui laissent une pièce d'identité à l'office de tourisme en échange de la clé. Un dépliant explicatif, fort utile, est vendu 30 centimes. Des visites guidées sont par ailleurs organisées en été, et sur demande pour les groupes, par l'EPCC Abbaye de Saint-Savin Vallée des fresques.

Sébastien Kerouanton

Posté par vanuatu à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire